dimanche, 22. juillet 2018
RedGlobe Actualité
feed-image RSS Feed
Statistics

Today: 21909

Yesterday: 27725

Since 01/06/2005: 42711685

Le site de ce village, qui a déjà été soumis par le passé à des destructions partielles, est sous contrôle militaire. Sa destruction totale est désormais programmée.

Le prétexte selon lequel ce village construit avant la création d’Israël n’a pas fait l’objet d’un permis de construire est une manipulation qui ne saurait cacher la politique méthodique de déplacements de populations menée par Israël. Ces transferts forcés de palestiniens visent à étendre les colonies et à rendre impossible la création de l’État de Palestine. De nombreux villages palestiniens sont sous la même menace.

Athènes, le 5 juillet 2018

Communiqué de la FSM sur la Syrie et le “nouveau Moyen-Orient”

Hier, le 4 juillet 2018, les négociations pour la résolution des conflits au Sud de la Syrie ont cessé. Les négociations ont été un ÉCHEC COMPLET. Aujourd’hui, le 5 juillet, se réunit en session extraordinaire le Conseil de Sécurité de l’ONU. L’hypocrisie triomphe à nouveau! Tous prétendent qu’ils s’intéressent à l’établissement de la “paix”, la “démocratie”, les “libertés” etc. Depuis 8 ans, les antagonismes intra-impérialistes s’accentuent dans la Méditerranée du Sud-Est, dans la région du Golfe ainsi qu’au Moyen-Orient. D’acteurs forts revendiquent l’obtention de leur propre partie en Syrie, en Iraq et en Afrique du Nord, au Liban, en Iran, au Yémen et partout.

La FSM soutient la grève des travailleurs en Jordanie qui protestent massivement contre la proposition du gouvernement d’augmenter les impôts aux revenues des travailleurs. Le 30 mai 2018, les syndicats professionnels et plusieurs secteurs commerciaux ont commencé une grève, contre le projet de loi amendé sur les revenus proposé par le gouvernement.

SANAL’aviation de la /Coalition américaine/ conduite par les Etats-Unis a attaqué des positions de l’armée syrienne dans la banlieue sud-est de Deir Ezzor, dans le cadre de son appui dévoilé au réseau terroriste Daech.

Une source militaire a déclaré à Sana que des positions militaires entre Boukamal et Hmeimieh étaient la cible d’une agression déclenchée aujourd’hui à l’aube par l’aviation de la Coalition américaine, parallèlement avec la mobilisation des terroristes du réseau Daech.

A la veille du 15 mai, jour de la commémoration de la Nakba et alors que plus de 35 000 palestinien-ne-s manifestent en différents points de Gaza dans le cadre des Marches pour le droit au retour et contre l’implantation de l’ambassade américaine à Jérusalem, l’armée israélienne est en train de commettre un nouveau massacre.

SANALes défenses antiaériennes syriennes ont repoussé une agression israéliennes aux missiles contre les territoires syriens, abattant des dizaines parmi eux.

Une source militaire a dit : « Les défenses antiaériennes ont abattu des dizaines de missiles israéliens et les ont interceptés », faisant savoir que nombre de ces missiles avaient visé les brigades de la défense antiaérienne, le radar et un dépôt de munitions.

Ce lundi 16 avril après six heures de rétention et six d’interrogatoire, le maire de Gennevilliers s’’est vu notifier par Israël son empêchement d’aller à Jérusalem. Les raisons invoquées sont la connaissance de Palestiniens, le soutien aux prisonniers politiques. L’ambassade de France en Israël et le consulat à Jérusalem sont intervenus en faveur du maire du Gennevilliers mais l’État d’Israël a maintenu son refus et l’a expulsé.

comunistaLes Partis signataires:

- condamnent fermement l’agression militaire impérialiste contre la République Arabe Syrienne menée par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France;

- considèrent que cet acte d’agression inacceptable, portant atteinte de façon flagrante à la Charte des Nations-Unies et au droit international, s’inscrit dans l’escalade de confrontation et de guerre d’agression de l’impérialisme, ayant des conséquences imprévisibles et dangereuses pour la Syrie, le Moyen-Orient et le monde;

Le Parti communiste du Canada dénonce les attaques aériennes meurtrières et illégales dirigées contre la Syrie par les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne le 13 avril ainsi que l’appui dont elles ont bénéficié de la part du Premier Ministre Justin Trudeau. Nous demandons au Parlement de dénoncer ces attaques aériennes illégales selon le droit international, selon le droit des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France. Selon la Charte des Nations unies, à laquelle ces pays sont censés adhérer, ces attaques représentent des crimes de guerre.

Real time web analytics, Heat map tracking