24 | 05 | 2019

Le PCF organise pour la 4e fois les états-généraux de la Révolution numérique, les 22 et 23 mars, en l’Espace Niemeyer, place du Colonel Fabien, à Paris. Alors que les USA dominent la société de l’information, la France et l’Europe ont les potentialités pour proposer de nouveaux modèles qui s’affranchissent de ceux proposés par Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft. Cela sera au cœur des 13 ateliers de ces états généraux.

 

Les 22 et 23 mars, au siège national du PCF, se tiendront les 4es états généraux de la Révolution numérique (EGRN) sur la thématique de « Construire une Europe du numérique au service de l’humain » Aujourd’hui, les États-Unis dominent la société de l’information avec les GAFAM* en captant à leur seul profit la valeur du formidable patrimoine de données de l’Europe.

Il n’existe pas de fatalité à ce que l’Europe et la France soient condamnées à être une colonie numérique des firmes états-uniennes. L’Europe a encore toutes les potentialités et atouts humains, scientifiques, industriels, créatifs et culturels, pour construire un modèle de société de l’information alternatif à celui des États-Unis. Il s’agit à la fois de rompre avec des choix politiques et économiques qui ont conduit l’Europe dans le mur et de s’émanciper du modèle de développement numérique des GAFAM.

C’est pourquoi le PCF a pris l’initiative de faire que les communistes, les forces syndicales et associatives se réclamant de la transformation sociale en Europe, les nouveaux mouvements sociaux et les acteurs de la révolution numérique se rencontrent pour débattre, se confronter et construire ensemble. Il y a besoin de lieux de construction d’une véritable pensée politique critique de la révolution numérique.

C’est tout l’objet et la raison d’être des 4es EGRN où on débattra et travaillera dans 13 ateliers sur la taxation des GAFAM, l’Industrie 4.0, l’Intelligence artificielle, les Communs numériques, le coopérativisme, la fracture numérique, les droits et pouvoirs des travailleurs face aux plateformes, au big data et à la robotisation, l’État plateforme.

Yann Le Pollotec

* Google Amazon Facebook Apple Microsoft.

Source:

Parti Communiste Français

Real time web analytics, Heat map tracking